Que faire en cas de suspension de permis de conduire ?

Publié le : 18 novembre 20213 mins de lecture

La suspension du permis de conduire est généralement une mesure d’assurance qui interdit au contrevenant de conduire pendant une période définie. Ainsi, le conducteur peut récupérer son permis à la fin de la période de suspension. Ce type de mesure peut être pris par les forces de l’ordre en cas de conduite sous l’emprise de drogues ou d’alcool. La suspension du permis de conduire peut être déterminée par le tribunal ou le préfet.

Infractions entraînant la suspension !

Dans le cas d’une suspension de permis, les forces de l’ordre décideront de vous interdire l’usage de votre véhicule pendant 72 heures si vous refusez de vous soumettre au contrôle d’alcoolémie ou au dépistage, si vous êtes sous l’emprise d’un taux d’alcoolémie de 0,80g/L de sang au volant, si vous commettez une infraction et prenez la fuite. Après les 72 heures, la rétention peut se poursuivre ou non. Lors d’une suspension administrative, un préfet impose une durée à partir de laquelle vous ne pouvez plus conduire. Dans le cas d’une suspension judiciaire, c’est un juge qui prend ce décret. Votre permis peut être suspendu si vous grillez un feu rouge, refusez de céder le passage, conduisez à contresens, refusez de suivre une décision de justice ou effectuez un dépassement dangereux.

Procédures pour récupérer un permis de conduire !

Pour récupérer votre permis de conduire après un armistice administratif, vous devez vous rendre à votre préfecture avec le certificat de votre suspension et un avis médical favorable. Toutefois, si la transgression concerne la prise de drogue ou d’alcool, une prise de sang doit être effectuée lors de la consultation médicale. Cette démarche se fait devant la commission médicale du département. Pour les suspensions de permis de 6 mois ou plus, l’intéressé doit se soumettre à des tests psychotechniques afin d’évaluer son aptitude à conduire une voiture. Et pour récupérer les points après une suspension judiciaire, il faut se rendre auprès des autorités indiquées sur le libellé pour avoir la restitution du permis de conduire.

Un conseil pour la route !

Il est recommandé de faire un stage de récupération de points sans attendre de ne plus avoir de points sur son permis. De plus, vous pouvez récupérer 4 points au bout de deux jours organisés par un centre agréé par la préfecture. Cependant, il faut faire attention, car chaque personne n’a droit qu’à un seul stage par an et ne pas le confondre avec le stage exigé par la décision de justice.

La suspension du permis de conduire peut être exécutée en cas d’infraction au code de la route ou pour des raisons médicales. Pour le récupérer, vous devez suivre plusieurs étapes.

Plan du site